vous êtes ici : accueil > Actualités > Générale / interpro

JPEG 02/03/2017 : Pourquoi le syndicalisme doit lutter contre l’extrême droite

Comprendre pour agir.

Le secteur économique de la CGT publie une analyse du programme économique mais aussi "sociétal" de l’extrême droite et en particulier du Front national.

24 pages - pour comprendre et décortiquer l’imposture économique et sociale de l’extrême-droite- qui permettent d’informer les salarié-es, jeunes et retraité-es mais aussi qui apportent un éclairage sur la manipulation des concepts, le retournement des valeurs, la confiscation de symboles, la démagogie et bien sûr l’opportunisme d’une communication qui fait feu de tout bois.

L’extrême droite n’hésite pas à puiser dans les valeurs et les idées du syndicalisme pour tenter de séduire - et tromper- les salarié-es, les jeunes, les retraités et plus généralement l’ensemble de la population. "On n’attrape pas les mouches avec du vinaigre" (sauf les drosophiles). Le racisme et la peur de ’l’étranger" sont une constante du repli nationaliste.

Tout et son contraire ainsi qu’un discours performatif viennent percuter la démocratie, les droits et acquis sociaux, les libertés et bien sûr l’égalité et la fraternité.

La CGT, fidèle à ses valeurs d’émancipation, d’égalité, de justice et de dignité, a toujours combattu l’extrême droite.

Extrême droite et Front national tentent la banalisation en se présentant comme anti-système : et si au contraire, ils étaient les soldats du système et des profiteurs du système ?
L’étude de la gestion des quelques communes administrées par l’extrême droite semble au contraire accréditer le fait qu’lis sont au cœur du système ; les démêlées judiciaires qui s’accumulent en attestent et les politiques menées contre les fonctionnaires territoriaux sont édifiantes !

Enfin, les choix des gouvernements et les politiques économiques d’inspiration libérales et néo-libérales menés depuis 3 décennies ont accentué les inégalités, la précarité et grandement participé à la perte de repères et de solidarités avec une offensive du capital et de la finance contre les droits des travailleurs et des travailleuses.

C’est sur ce terreau que prospère l’extrême droite, qui vous le verrez en lisant cette étude, est loin de remettre en cause cette domination ! Bien au contraire !
Le smic ? Le FN ne veut pas l’augmenter.
La retraite à 60 ans ? Tête de gondole pour naïfs !
L’Euro ? une bouillie économique.
Les 35 heures ? C’est 39.
Les droits des femmes ? Lire dans le détail les explications !
Etc.

Bonne lecture !

PDF - 778.9 ko
Extrême droite /FN : Vieilles idées et nouveaux habits

Article publié le 13 mars 2017.


Ce site est réalisé par le syndicat et propulsé par SPIP.