vous êtes ici : accueil > actualités > DGFiP

Vos outils
  • Diminuer la taille du texte
  • Agmenter la taille du texte
  • Envoyer le lien à un ami
  • Imprimer le texte

Compte-rendu de la conférence téléphonée départementale du 24 avril

Préambule :

Le PCA est stable à moins de 25% hier (pourcentage d’agents présents pour effectuer le plan de continuité d’activité) en global et 37% en SIP.

Concernant la campagne d’impôt sur les revenus, les connexions aux espaces particuliers sont deux fois plus nombreuses cette semaine que l’année dernière sur la même période (13000).
Les services mobilisés font face au flux d’appels, d’e-contacts et de mails.

Il n’y aura pas de réouverture au public le 11 mai, le Directeur général reste très prudent sur le calendrier de réouverture des services.

Une grosse livraison de gel hydroalcoolique est en cours de conditionnement et de livraison dans les services, il n’y aura pas de rupture d’approvisionnement.
Des masques sont arrivés, ils seront distribués dans les trésoreries qui délivrent des bons de secours, aux agents qui utilisent les transports en commun, aux femmes de ménage (salariées de la DDFiP) et aux agents du courrier.

Les différences constatées par les organisations syndicales sur les tableaux de présence des agents proviennent des 13 chefs de service en télétravail qui reviennent également dans les services.

Pour étendre le télétravail, la CID étudie la faisabilité d’utilisation des ordinateurs privés à partir de boitiers connectés par ethernet sur la box familiale.
Le directeur entend privilégier le télétravail pour la cinquantaine d’agents écartés pour "fragilité" en vu du déconfinement. Pour l’instant, le médecin de prévention n’a reçu aucune directive pour préparer l’après 11 mai.

L’association des maires de France a communiqué sur le fait que la DGFIP n’était pas au rendez- vous sur le paiement des mandats.
Le DDFIP conteste ces propos qui seront démentis à tous les niveaux, y compris nationaux. La CGT a relayé le fait que les agents concernés ont beaucoup oeuvré sur cette question que ce soit sur place ou en télétravail, ce que le DDIP reconnaît.

Questions CGT :
Des contribuables se présentent aux portes des services malgré le confinement. Pourrait-on prévoir un affichage qui renvoie sur l’accueil sur rendez-vous, sur le centre de contact et qui rappelle que le confinement prévaut pour tous ? Affichage qui pourrait aussi se faire dans les mairies et MSAP.
De même, est-ce que les messages des répondeurs pourraient être aménagés pour indiquer que les services sont fermés et que la date de dépôt des déclarations de revenus est repoussée ?
Réponse
Le message sur répondeur ne peut être qu’assez court, il ne peut pas délivrer beaucoup d’informations. La mise à jour doit être faite sur les sites par la CID. Le directeur retient notre proposition.
L’affichage en MSAP et en mairie est une bonne idée qui va être étudiée.

Question CGT :
Est-il envisageable de proposer les imprimantes récupérées dans les services aux agents en télétravail afin de leur permettre d’imprimer la documentation nécessaire pour effectuer leur travail ?
Réponse :
En ce qui concerne la documentation volumineuse (campagne IR) la direction va faire un recensement des besoins et imprimer en masse ce type de document. Pour le reste, elle préconise l’envoi sur l’imprimante du bureau (franchement pas pratique dans certains cas). Il ne reste à priori pas beaucoup d’imprimantes disponibles.
Nous vous conseillons de faire remonter les besoins, il pourrait y avoir quelques concessions

Question CGT :
Les agents dans certains services ou bureaux se retrouvent isolés et n’ont pas même pas la visite de leur encadrant ne serait-ce qu’une fois ou deux par jour pour leur demander comment ils vont ?
C’est une période de très forte tension, les encadrants doivent rappeler les consignes de sécurité mais avec bienveillance en cherchant l’apaisement pour ne pas amplifier les malaises existants.
Nous avons relevé que certains chefs de service étaient très tendus vu le contexte de la campagne IR, et que les agents sont aussi inquiets. Il convient donc de garder un minimum de sérenité.
Réponse :
Je ne doute pas que les chefs de service passent au moins une fois dans la journée voir les agents, ce sera rappelé en audioconférence cet après-midi.

Question CGT :
Qu’en est il des tickets restaurant pour la période ? (question de collègues)
Réponse :
Les agents qui en bénéficient habituellement, continuent d’y avoir droit les jours où ils viennent travailler. Si la question se pose, des précisions seront apportées aux agents via les RH.

Question CGT :
Les agents du SIP de Bourges ne souhaitent pas manger sur leurs bureaux. Est-ce que des tables dédiées ne pourraient pas être installées à l’étage pour permettre aux agents de manger à tour de rôle ?
Réponse :
La consigne de manger sur les bureaux est impérative dans cette période, il serait dangereux de favoriser le regroupement dans une pièce pour manger.
Par contre, s’il est possible d’installer une table dédiée au repas dans leur bureau il n’y a pas d’objection, ces détails sont à régler avec l’encadrement, dans les services au cas par cas.
Les services ont été équipés en frigo et micro-ondes, y compris le PCRP qui est en soutien des SIP dans cette période de campagne.

Question CGT :
Suppression de congés :
La CGT demande le retrait de l’ordonnance qui prévoit la remise en cause des droits à congés et aux jours RTT des fonctionnaires. Plus spécifiquement sur les télétravailleurs, la suppression de congés prévue est en contradiction avec le fait que la DGFIP promeut ce mode de travail, c’est incompréhensible ! Les retours que nous en avons sont que les agents ont fait le maximum souvent avec des horaires importants.
S’il devait y avoir application de cette option, il y a aurait distorsion avec les agents en présentiel et cela serait peu encourageant pour les collègues qui pourraient avoir besoin de télétravailler. Quelle est votre position ?
Réponse :
Le directeur convient de ce dernier argument, il attend l’ordonnance sur les congés qui devrait être communiquée la semaine prochaine par le DG.

Question CGT :
Message adressé à l’ensemble des agents qui propose une garde (payante) de leurs enfants via un accès à la plateforme YOUPI. Une incitation au retour au travail pour les parents ?!! En plus payant ?!!
Réponse :
Nous ne sommes pas concernés dans le département, cela concerne les parisiens.


Prochaine audioconférence mardi 28 avril à 16H

Article publié le 26 avril 2020.


Ce site est réalisé par le syndicat et propulsé par SPIP.