vous êtes ici : accueil > Instances > CHSCT

Déclaration liminaire du CHS CT du 9 mars 2020

Madame la Présidente,

Depuis plus de trois mois maintenant, ce sont des millions de citoyens, de salariés, de
jeunes, de retraités, de militants d’organisation syndicales, d’associations et d’organisations politiques, d’artistes, d’intellectuels, qui se soulèvent contre un recul de
civilisation ayant pour objectif d’allonger toujours et encore le temps passé au travail,
d’appauvrir les retraités, de casser les solidarités et de creuser les inégalités.

Sur le plan social ce gouvernement ne nous épargne rien dans son inexorable réalisation d’un grand bond en arrière.
Notre Administration, la DGFIP, est entrée depuis le 7 juin dans une phase de
déstructuration d’une ampleur et d’une violence inédites.

Ce CHS-CT est le premier depuis pratiquement un an qui se tient en présence des
représentants des personnels.

La CGT Finances Publiques 29 vous alerte solennellement quant à la dangerosité de
poursuivre la mise en place du Nouveau Réseau de Proximité dans le contexte particulièrement sensible que connaît la DGFiP.

L’article L4121-2 du Code du travail précise les grands principes de prévention dont le premier auquel est tenu l’employeur est d’éviter d’exposer ses agents à des risques.
Les environnements actuels des agents vont connaître des dégradations sans précédents et l’illusion d’un moindre mal découlant du travail à distance ne durera qu’un temps.

Dans un contexte particulièrement sensible, la mise en place d’une telle réforme est
irresponsable. L’administration va exposer les agents à des risques psychosociaux et routiers pouvant mettre leurs vies en péril. Ces risques routiers sont nettement présents dans un département comme le Finistère compte tenu des distances séparant les différentes résidences.

La CGT Finances Publiques 29 renouvelle son exigence du retrait du Plan Darmanin.Le mal être (terme pudique) que ce plan a fait naître chez une très forte majorité d’agents a souvent pris des proportions inédites.
Que peuvent faire les représentants en CHS-CT face au désarroi de tants de collègues ?
Comme nous le verrons tout à l’heure divers stages sont prévus .. l’un d’entre-eux pour apprendre aux cadres de proximité à apaiser l’angoisse des agents de leurs services.

La haute hiérarchie entend t-elle se dédouanner ainsi de ses responsabilités dans la
dégradation extrêmement sensible du climat social ?
Franchement, à moins de mettre en place des séances d’hypnoses on peut valablement s’interroger ou faire semblant de s’interroger sur la capacité de ces stages à endiguer cette vague de mal être qui a gagné depuis le 7 juin dernier,en particulier,une immense majorité d’agents.

PDF - 86.2 ko
Déclaration liminaire du CHS CT du 9 mars 2020

Article publié le 12 mars 2020.


Ce site est réalisé par le syndicat et propulsé par SPIP.