vous êtes ici : accueil > Actualités > DGFiP

Vos outils
  • Diminuer la taille du texte
  • Agmenter la taille du texte
  • Envoyer le lien à un ami
  • Imprimer le texte

C’est l’austérité qu’il faut éliminer, pas les agents de la DGFIP ! Tous en grève le 27 novembre !




Pendant 5 années les agents de la DGFIP ont fait les frais de la Révision Générale des Politiques Publiques (RGPP). Emblème du Sarkozisme, appuyée sur la fusion DGI-DGCP, elle a sabordé le service public fiscal, foncier et financier, laminé les effectifs et conduit à une dégradation sans précédent de la vie au travail , de l’accomplissement des missions et des conditions d’accueil des usagers.


Ensemble, nous avons combattu ces logiques destructrices. Ce n’est pas pour accepter aujourd’hui « une démarche stratégique », marque de fabrique du nouveau Directeur général, qui porte des orientations identiques !


C’est bien de cela dont il est question ! C’est dans la voie de nouvelles régressions pour notre service public et ses agents que le gouvernement et ses nouveaux serviteurs veulent nous engager. Et pour tenter de faire accepter ces choix, le Directeur Général n’a rien trouvé de mieux que de demander aux agents de rechercher, une nouvelle fois, des simplifications dans les missions.



- Argument officiel : alléger les tâches des services.
- Argument réel : faire participer les agents à la poursuite des suppressions d’emplois.


Emploi, budgets, statut, dialogue social, qualifications, promotions, rémunérations, réseau, vie des services : tous les éléments permettant aux agents de rendre un service public efficace, de le dynamiser au service de la nation et de l’égalité de traitement des citoyens continuent à être en ligne de mire. Tout doit être sacrifié sur l’autel de la politique d’austérité choisie par le gouvernement.


Et c’est bien sur tous ces sujets que portent les revendications des personnels !


Ces choix là sont insupportables car ils vont aggraver encore et encore le quotidien des services. Déjà dans de nombreux endroits, comme en Seine Saint Denis où les agents sont en lutte, la situation est explosive !




- Face à cette situation porteuse de lourds dangers, la CGT Finances Publiques appelle les agents à choisir la voie de la mobilisation et de l’action collective pour exiger l’arrêt de ces logiques mortifères et l’ouverture de négociations sur les revendications.



- Dans le cadre d’un processus d’action inscrit dans la durée, elle les appelle à s’engager massivement dans la grève du 27 novembre dont l’ensemble des organisations syndicales a pris l’initiative.



- Sur tout le territoire, réunissons nous en assemblées générales, participons aux HMI, débattons des revendications et décidons ensemble des modalités d’action.



Le 27 novembre, Tous en grève !

Rendez-vous à Nantes devant la Direction DRFiP 44

quai de Versailles

à 11 heures

Article publié le 27 novembre 2012.


Ce site est réalisé par le syndicat et propulsé par SPIP.