vous êtes ici : accueil > LUTTES & INFOS > Démarche Stratégique - ASR - AP 2022 (géographie revisitée)

Vos outils
  • Diminuer la taille du texte
  • Agmenter la taille du texte
  • Envoyer le lien à un ami
  • Imprimer le texte

Olivier Dussopt de passage au SIP Nantes Sud (Rezé)

Une vingtaine de syndicalistes ont accueilli Olivier Dussopt ce matin à Rezé devant le Service des Impôts des Particuliers.

http://lacgt44.fr/spip.php?article2090

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/pres-de-nantes-manifestation-des-syndicats-devant-la-tresorerie-6233167

JPEG - 115.8 ko

L’intersyndicale DRFIP44 a été reçue par son chef de cabinet qui a récité comme un bon élève, le nouveau catéchisme du projet de loi Fonction Publique : la fusion des CHSCT et des CT ne change rien, la fin des CAP ne change rien non plus car "elles ne servaient à rien", qu’en matière de "réformes" on sort de la logique du rabot (pour la logique de la tronçonneuse !), qu’au niveau des droits sociaux, les fonctionnaires n’ont rien perdu ces dix dernières années (mais impossible de discuter des pertes de rémunérations cumulées qui avoisinent 15 % en 10 ans !), qu’une enveloppe budgétaire (50 millions aujourd’hui) était débloquée pour accompagner la mobilité (forcée !) ce qui permettrait notamment de former les agents qui changeraient de métier... Mais en dehors de ces incantations, nous n’avons pas entendu un seul argument pour justifier en quoi cette réforme va améliorer la situation des fonctionnaires et des services publics !
Bref comme l’a dit Dussopt en arrivant sous les quolibets, la réforme de la Fonction Publique est "bonne" !

JPEG - 2.1 Mo

Nous avons abordé avec notre camarade Francis Judas la question de l’amiante Tripode. Visiblement, notre interlocuteur n’était pas trop au courant et nous a dit qu’il allait renvoyer la question à Bercy ! Nous avons rappelé que justement, sur ce dossier le point de blocage, c’était Bercy et qu’il fallait donc une volonté politique pour faire avancer les choses... Ce n’est pas gagné.

JPEG - 2.1 Mo

Sur la réforme de la DGFIP, le Dircab nous a aussi récité sa leçon... que les restructurations se feraient avec ordre et méthode et que comme le PAS fonctionnait bien, les gains de productivité permettrait de redéployer des agents (?). Sur les suppressions d’emplois, il n’a ni confirmé ni infirmé le volume mais en précisant que l’objectif des 50 000 suppressions d’emplois n’était pas la priorité dans ces réformes mais que ce seraient respecté... Bref, sur tout les sujets, nous avons eu affaire à un virtuose du double langage, parlant par exemple d’horizontalité et de décisions prises en concertation locale alors que nous essayons de lui expliquer que les décisions sont prises en haut...

Pendant ce temps, Dussopt accompagné par deux députées En Marche, du maire de Rezé, de la DRFIP44, du délégué interrégional faisait le tour du SIP pour parler du PAS.Tous les agents présents ont été associés à la réunion, soit 15 personnes ! Effectivement, avec un taux de couverture de 77 % des emplois, ce SIP est particulièrement sinistré, et en plus ce sont les congés scolaires. Mais puisque l’on vous dit que tout va bien... les collègues ont quand même pu s’exprimer, pour le coup sans filtre si tant est que la parole puisse vraiment être libre devant autant de "hauts responsables".

A noter que cette visite ministérielle ne concernait que le versant État et le versant territorial. Clairement, la mobilité se fera en interministériel et vers les collectivités territoriales (voir les agences comptables par exemple).

Nous avons clairement affaire à des idéologues qui se sont coupés volontairement du terrain, il va falloir pousser dur pour les faire redescendre ! Et au niveau du ressenti, nous avons bien vu le mépris envers les organisations syndicales (qui seraient coupées des agent.es !!! oui oui, faut oser) mais plus largement le mépris aussi envers les fonctionnaires qui sont clairement considérés comme des pions interchangeables sans prise en compte des métiers et des différentes cultures de service.

Article publié le 22 février 2019.


Ce site est réalisé par le syndicat et propulsé par SPIP.