vous êtes ici : accueil > Actualités > Départementales > Actions 2018

Vos outils
  • Diminuer la taille du texte
  • Agmenter la taille du texte
  • Imprimer le texte

Accueil SIP 13/11/2018 PROBLEMATIQUE site Finances Publiques du 24 av Côte Vermeille à Perpignan :

Une cellule d’accueil de 8 agents est en charge de vous accueillir. Sachez que dans la dernière période, c’est une moyenne de 1200 personnes qui est reçue quotidiennement par ces agents. Victimes de violences verbales et d’incivilités graves tous les jours de l’année, Il ne reste plus que 4 personnes dans ce service à ne pas être à ce jour en congés maladie. Etant clairement en situation d’insécurité, elles exercent aujourd’hui leur droit de retrait. Ce sont donc les collègues des services d’impôt des particuliers qui sont en charge d’assurer le remplacement au lieu de traiter vos dossiers et de répondre au téléphone. Ce n’est plus possible. C’est au directeur départemental d’apporter des solutions pour que vous puissiez être à nouveau reçu dans de bonnes conditions.

Situation à ce jour :
Suite au droit d’alerte déposé pour les agents d’accueil, la direction a dépêché -selon la procédure- l’assistante de prévention et deux membres du CHS pour faire une enquête préalable afin de savoir si le droit d’alerte était justifié. D’entrée de jeu a été donnée par l’assistante de prévention une interprétation typique de Bercy du droit d’alerte qui consiste à restreindre la notion de danger grave et immédiat à la chute du plafond qui va tomber vraisemblablement dans 5 minutes... Il a donc été rappelé par les syndicats que le danger grave et imminent ne peut se limiter à ce genre de risque corporel. En effet, la souffrance d’agents peut très rapidement entrainer un burn-out. La direction s’honorerait enfin à prendre en considération cet aspect de la vie des agents au lieu de tout faire pour le nier.

La réunion menée par l’assistante de prévention a consisté à lui expliquer en trop grande partie le fonctionnement de l’accueil. Si les collègues de l’accueil primaire ont bien exprimé leur très grande souffrance extrêmement préoccupante, les témoignages des agents des Services des Impôts des Particuliers ont démontré très clairement un niveau de stress maximal lié au remplacement des agents d’accueil, mais également une situation d’abandon total de la direction. Pour résumer, nous pourrions tous faire un burn-out demain que la direction s’en moquerait. Les suppressions d’emplois créent de la souffrance... et la souffrance ne peut pas être une fatalité !

Concrètement pour mercredi, et tant qu’aucune solution ne sera apportée, le site restera fermé. Si prochainement il y a un désaccord sur la réalité du danger ou les mesures à prendre pour le régler, le CHS CT sera réuni dans un délai de 24h. Dès que nous aurons connaissance d’éventuelles propositions de la direction, nous vous informerons. EN LIEN LE TRACT NATIONALQuand le manque d’effectifs met en danger les agents

Article publié le 14 novembre 2018.


Ce site est réalisé par le syndicat et propulsé par SPIP.