vous êtes ici : accueil > ACTUALITÉ

Vos outils
  • Diminuer la taille du texte
  • Agmenter la taille du texte
  • Envoyer le lien à un ami
  • Imprimer le texte
Document à télécharger

Stoppons le projet de régression sociale ! Non au système universel par points !

Le projet gouvernemental confié depuis près de 2 ans à Jean Paul Delevoye, haut-commissaire à la réforme des retraites, prend forme. Ce dernier fait des annonces au cœur de la période estivale, après un simulacre de concertations orchestré pour détourner l’attention de la population sur les vraies raisons de cette nouvelle réforme régressive.

Au nom de « l’équité » personne ne sera épargné,
Actifs comme retraités toutes et tous perdants !

Le système Macron par points est injuste
Il est destiné à faire des économies sur le dos des salariés, malgré ce que martèle le gouvernement, en accélérant la baisse de leur pension, et en reculant l’âge d’accès à une retraite pleine et entière, avec un âge réel de la retraite à 64 ans voire 65 ans.
Le retraité partant à l’âge légal de 62 ans même avec une carrière complète n’aura pas les moyens de vivre dignement sa retraite. Le libre choix dans ces conditions est un leurre.

C’est la fin de notre système de retraite calculé en trimestres et des mécanismes de solidarité.
Aujourd’hui, 90 % des 16 millions de retraités bénéficient d’au moins un dispositif de solidarité !
Avec les points, les pensions vont chuter : les mauvaises années vont être comptabilisées (les plus petits salaires de la carrière, le temps partiel subi, les périodes de chômage ou de précarité…), en lieu et place des meilleures années ou des 6 derniers mois actuellement.
Dans un système à points, ces périodes sont totalement prises en compte, et nécessitent d’être compensées, avec le risque que la compensation soit plus faible qu’aujourd’hui.

Suite à télécharger :

PDF - 322.9 ko
PDF - 322.9 ko

Article publié le 23 juillet 2019.


Ce site est réalisé par le syndicat et propulsé par SPIP.