vous êtes ici : accueil > ACTUALITÉ

Vos outils
  • Diminuer la taille du texte
  • Agmenter la taille du texte
  • Envoyer le lien à un ami
  • Imprimer le texte

Lignes directrices de gestion en matière de mobilité

La DG noie le poisson, les agent.es restent sur la sellette !

Le 10 mars, l’administration a convoqué un GT sur les lignes directrices de gestion en matière de mobilité.
Certains voulaient croire qu’il y serait abordé de façon précise les nouvelles modalités de gestions des mouvements de mutations puisque les CAP correspondantes sont supprimées.
Il n’en est rien. Les documents préparatoires au GT sont indigents et justifient notre mot d’ordre de boycott du dialogue social.
La DG a décidé de présenter 4 points afférents à ces lignes directrices :

  • Les orientations générales de la politique de mobilité ;
  • Les procédures de gestion de demandes individuelles ;
  • Les modalités de prises en compte des priorités légales ;
  • Les durées minimales et maximales sur certains emplois. Il était habituellement fourni aux représentants du personnel une fiche détaillée pour chaque point à l’ordre du jour. Désormais, il n’est fourni qu’une seule fiche globale de 4 pages, sans les enjeux pour les agents de la DGFIP et l’impact de ce que la « mobilité » peut avoir sur leur vie familiale et professionnelle. En effet, il ressort que les règles de mutations et de 1ère affectation de la DGFIP vont voler en éclat. C’est dire à quel point la DG porte en estime ses agents ! Dans cette fiche la DG se borne à présenter :
  • L’existence prochaine d’un entretien à la mobilité qui doit soi-disant nous amener à réfléchir sur notre position au sein de l’administration ; quitte à pousser certains jusqu’à la porte ?
  • La fin à court terme des possibilités de mobilités pour convenances personnelles : l’administration va gérer les vacances d’emplois par le recrutement de contractuels. Le peu de places restantes seront ciblées par appel de candidature ;
  • La recherche d’une mobilité inter administration ;
  • Une vague esquisse de ce que devraient être les futurs documents pour feindre la transparence sur les mouvements de mutations. Mais toujours rien de concret sur comment les agents pourront être défendus ! POUR TOUS CES POINTS, UN SCHÉMA DEVRAIT ÊTRE FINALISÉ LORS DE NOUVEAUX GT… La DG préfère donc faire de la réunionite pour noyer les infos, plutôt que de répondre précisément aux préoccupations des agents qui s’inquiètent à juste titre des futures règles de mobilités et des conséquences du NRP et de la démétropolisation. Ainsi la méthode de la DG n’a rien à voir avec un dialogue social. C’est au mieux un monologue, au pire du mépris.

Pour la CGT Finances Publiques, NRP et lignes directrices de gestion doivent être abandonnés, le réseau de proximité de pleine compétence et
les droits et garanties des agents doivent être consolidés et développés !

Article publié le 12 mars 2020.


Ce site est réalisé par le syndicat et propulsé par SPIP.