vous êtes ici : accueil > actualités

Vos outils
  • Diminuer la taille du texte
  • Agmenter la taille du texte
  • Envoyer le lien à un ami
  • Imprimer le texte

compte-rendu audioconférence du 3 avril organisations syndicales/DDFiP du Cher

Malheureusement, certaines interventions ne peuvent être retracées, cela est dû à la mauvaise qualité des lignes téléphoniques.

Dans ces conditions, la CGT adressera un mail au directeur pour lui faire part de ses remarques et revendications qu’elle n’a pas pu poser, mail aussi à l’adresse des autres organisations syndicales dont vous trouverez une copie ci dessous .

Sancerre
Eu égard à une suspicion de covid-19, depuis jeudi le Centre des Finances Publique est fermé ce qui pour nous était en effet le minimum de protection à apporter aux collègues. Sur ce point la direction a fait ce qu’il faut.
Les résultats du test devraient être connus lundi : la direction nous tient au courant. A voir comment elle prendra en charge la suite.

La Direction nous a fait savoir dans l’après-midi que le test s’avère négatif.

Retour des collègues après confinement
Il est demandé aux agents de prendre contact avec le médecin de prévention avant toute reprise du travail. Si besoin c’est le médecin généraliste qui prolongera par un arrêt de travail.

Le médecin précise qu’il se tient à la disposition des collègues pour répondre à leur questions et leurs inquiétudes.
La CGT rappelle que le Cher partage le médecin de prévention avec 2 autres départements et que cela n’est pas sans conséquence pour lui et le personnel.

Dotation en masques
Pour l’instant la dotation obtenue permet de cibler les agents tenus à la réception du public dans sa forme la plus restreinte.
Plexiglas
4O « vitres » sont en cours de livraisons. Idem, si dans un premier temps elles ne visent que les services qui traitent les urgences, elle ont vocation à être installées dans les trésorerie mixtes et les SIP en vue de la campagne déclarative de revenus.

SIE
La direction est attentive à la montée des demandes d’aides exceptionnelles (prime 1500€ pour les entreprises). Pour les aspects techniques, d’après leur dires pas de soucis, tout est écrit dans les notes. Pour la répartition des demandes entre les références issues du dossier des particuliers et des des références pro, aucun soucis c’est simple ...
Pour les entreprises n’ayant par inadvertance ou méconnaissance des mesures pas reversé le PAS et la TVA, la direction précise que cela concernerait moins de 40 entreprises et qu’un premier contact avec ces entreprises selon des modalités de régularisations prédéfinies sera effectué par les brigades. Nous avons attiré l’attention sur les délais qui pourraient faire basculer la TVA et le PAS dans les prises en charge avec les conséquences que cela pourraient avoir sur certains services (SIE PRS).

SIP
Nous avons renouvelé notre demande pour concentrer les appels téléphoniques du SIP sur une demi-journée avec un message vocal adapté. Le directeur prétexte qu’il n’a pas de moyen humain à consacrer a cette tâche ( les agents sont employés ailleurs , certes, mais ce sont les choix de la direction). Pourtant cela permettrait de diminuer le nombre d’agent en présentiel au SIP, les plages sur lesquelles les services sont fermés ont été étendues au mardi après-midi, ce n’est pas suffisant.

Lettre du directeur

Celle-ci répondait à notre demande.
Nous avons fait remarquer que dans les aménagements d’horaire sur la note jointe il y est noté :
« Les agents qui, amenés à se déplacer sur leur lieu de travail, ne pourraient pour diverses raisons, y effectuer une journée de travail complète, bénéficieront pendant la crise sanitaire, de mesures d’adaptation exceptionnelles. »
La CGT rappelle que l’objectif est que les agents soient les plus éloignés possibles des lieux contaminants et que les bureaux en sont un. Le directeur précise que c’est ce qu’il entend par cette formule et qu’il avait repris dans sa lettre aux agents : « présence alternée, élargissement du télétravail, travail par demi journée et retour au domicile lorsque les tâches essentielles définies par le chef de service étaient réalisées… »
Ce n’est donc pas « pour diverses raisons » que les agents doivent quitter le travail, mais parce qu’ils y sont obligés une fois les tâches prioritaires achevées parce que la règle qui s’applique à tous est le confinement.

Congés
le directeur attend les consignes nationales.
Notre demande est que les personnels qui veulent prendre des congés ne soient pas empêchés et que corrélativement ceux qui ne veulent pas en prendre n’y soient pas obligés.

Article publié le 5 avril 2020.


Ce site est réalisé par le syndicat et propulsé par SPIP.